Les centres de loisirs de l’agglomération MSM-Normandie s’organisent face au Covid-19

Écrit par sur 22 avril 2020

Les accueils de loisirs

Le territoire communautaire Mont Saint Michel – Normandie compte plusieurs accueils collectifs de mineurs déclarés et référencés auprès des services de l’Etat. Ces services sont gérés par des organisateurs associatifs ou communautaires.

Quelle organisation pendant les vacances de printemps?

Pendant ses vacances scolaires de Printemps et dans le cadre si particulier de pandémie, il nous a semblé important de vous expliquer l’organisation mise en place au sein de l’agglomération MSM-Normandie.

Regroupement d’enfants sur certains centres de loisirs

Le principe du regroupement des sites, basé sur celui mis en place pour l’organisation des sites scolaires et périscolaires a été retenu.

Plusieurs des accueils collectifs de mineurs sont restés fermés (7 au total sur l’ensemble de l’agglomération) et certains ont fonctionné (12 au total). Des sites uniquement ouverts suite à la demande des personnels indispensables à la gestion de la crise sanitaire pour accueillir leurs enfants (de 03 à 16 ans) . Les horaires d’accueil ont été également modulés en fonction des besoins exprimés directement par ses familles auprès des structures d’accueil.

Quels sont les enfants accueillis?

Cet accueil minimum à la demande est proposé aux enfants lorsqu’un des deux parents fait partie :

  • du personnel travaillant en établissements de santé publics/privés: hôpitaux, cliniques, SSR, HAD, centres de santé…
  • du personnel travaillant en établissements médico-sociaux pour personnes âgées et personnes handicapées : maisons de retraite, EHPAD, USLD, foyers autonomie, IME, MAS, FAM, SSIAD …
  • des professionnels de santé et médico-sociaux de ville : médecins, infirmiers, pharmaciens, sages-femmes, aides-soignants, transporteurs sanitaires, biologistes, auxiliaires de vie pour personnes âgées et handicapées…
  • des personnels chargés de la gestion de l’épidémie des agences régionales de santé (ARS) des préfectures et ceux affectés à l’équipe nationale de gestion de la crise.
  • des policiers, gendarmes et pompiers en mission durant la période en cours.
  • des personnels affectés aux missions d’aide sociale à l’enfance relevant des conseils départementaux ainsi que des associations et établissements publics concourant à cette politique.

Combien d’enfants sont accueillis?

Lors de la première semaine des vacances scolaires, le nombre d’enfants accueillis sur l’ensemble des accueils de loisirs de l’agglomération était compris entre 39 enfants minimum (mercredi 15 avril) et 63 enfants maximum (jeudi 16 avril).

Anthony CLAUDIN (directeur des services enfance de l’agglomération) comptabilise les effectifs pour chaque journée d’ouverture. Il informe ses équipes de l’évolution en temps réel. « En général pour chaque accueil ouvert nous avons moins de 10 enfants par jour, le maximum d’enfants accueillis sur une journée concerne le centre de loisirs de Saint Martin des Champs (14 enfants) et le choix a été fait de diviser le groupe en deux au sein des locaux. »

Pas de restauration sur place, ce sont les familles qui fournissent directement les repas

Les parents doivent fournir le panier repas de chaque enfant en respectant un protocole qui leur avait été transmis par le responsable de la structure d’accueil. Dans le souci d’optimiser la sécurité sanitaire des enfants accueillis et du personnel d’accueil, les sites d’accueil sont désinfectés 2 fois par jour.

Un accueil gratuit offert par la communauté d’agglomération Mont Saint Michel – Normandie

Solidaires dans ce contexte d’état d’urgence sanitaire, les élus communautaires ont pris la décision de rendre gratuit l’accueil au sein de ces accueils collectifs de mineurs.

À ce jour et sur l’ensemble des sites ouverts, le personnel d’accueil dispose de masques notamment en tissu réalisés par des agents de la communauté d’agglomération.

Les centres de loisirs ont su s’adapter au Covid-19

Jean-Philippe CHAPELLE (Chef de pôle JSVA – DDVA -Inspecteur Jeunesse et Sports à la Direction Départementale de la Cohésion sociale de la Manche) félicite l’implication collective pour répondre à ce besoin.

David Nicolas en tant que président de la communauté d’agglomération Mont Saint Michel-Normandie a lui aussi souligné l’immense travail accompli au fil des mois par les agents de la collectivité pour mener à bien le service public dans un contexte actuel particulièrement dégradé et où le personnel doit savoir s’adapter.

Et pour l’après-déconfinement, comment s’organise t-on?

Le télétravail sera sans doute favorisé lorsque c’est possible et l’on évitera les partages de bureau surtout quand les espaces sont réduits pour le personnel de l’agglomération.

Yannick BOULLÉ (Directeur des services à la personne à la Communauté d’agglomération Mont Saint-Michel – Normandie) prépare dès à présent avec ses équipes l’organisation qui sera à mettre en place après le confinement. « C’est certainement pour les crèches et les accueils collectifs pour mineurs que la reprise sera la plus compliquée à « imaginer » et nous serons très dépendants de la reprise progressive des écoles qui par ailleurs impactera fortement la capacité de reprise de nos propres personnels ».

De son côté, la piscine fera sans doute partie des établissements qui resteront encore fermés et les activités en face en face pour les centres sociaux et les ouvertures au public notamment des ludothèques seront sûrement annulées jusqu’à la fin de l’année scolaire.

Pour les EFS (Etablissements français du sang) et MSAP (Maison de services au public), du matériel de protection devrait être mis en œuvre pour reprendre l’accueil du public.

Avec encore beaucoup d’incertitudes, les équipes de la communauté d’agglomération Mont Saint Michel – Normandie sont sur le « qui vive » pour préparer l’après-confinement.


Les opinions du lecteur

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



Piste actuelle

Titre

Artiste