Papillons un jour, Papillons toujours !

Écrit par sur 28 mai 2020

Ce week-end, Papillons de Nuit aurait dû fêter ses 20 ans, et sous un grand soleil (qui de plus est!). L’équipe des P2N ainsi que votre média local souhaitent vous faire vivre tout de même le festival. D’ailleurs de nombreuses surprises sont prévues sur les réseaux sociaux du Festival.

Radio Sud Manche vous propose de son côté de retrouver quelques informations clés du festival (dates marquantes, anecdotes sur la programmation, développement des services, réflexions autour de la billetterie, concert des enfants…) depuis sa création en 2001. 

P2N en quelques infos

2001 – 2005 : L’ASCENSION

SUCCÈS IMMÉDIAT

En 2001, quatre associations locales déjà organisatrices d’une fête annuelle à Saint-Laurent-de-Cuves, Les Médiévales, décident d’organiser la première édition du festival Papillons de Nuit. Avec presque​ 10000 spectateurs accueillis pour la première édition, le bilan est donc plus que positif pour la plus grande joie des bénévoles ayant participé au projet.

UNE FOLLE ASCENSION

En cinq ans, ce rendez-vous musical est passé de 10000 festivaliers à près de 60000, devenant l’une des plus grandes manifestations culturelles de Basse-Normandie.​Une preuve aussi que la culture peut trouver une vraie place de choix en milieu rural. Désormais, Papillons de Nuit est le premier festival associatif de Normandie.

LA PROG’

DE PALMAS, UN PARI OSÉ

A l’affiche de la première édition, Gérald De Palmas a été en réalité décisif dans l’ascension du festival. Totalement dans le creux de la vague à l’automne 2000 (pour ne pas dire has-been), époque à laquelle il est programmé, sa carrière re-décolle en flèche avec le carton de son album «J’en rêve encore». Au total ce sont plus de 3500 personnes qui se seront déplacées à Saint-Laurent-de-Cuves pour applaudir le chanteur en pleine renaissance !

LE RENVOI D’ASCENSEUR

La convivialité de Papillons de Nuit séduit indéniablement les artistes et ils ne manquent pas de le faire savoir : le groupe Freedom For KingKong invité en 2003 a adressé un courrier de remerciements. Le groupe Tryo a aussi fait passer ce message auprès d’autres artistes. Certains manifestent leur satisfaction en restant au festival après leur propre prestation, ce fut notamment le cas de Yannick Noah ou encore -M-.

UNE PROGRAMMATION AMBITIEUSE

Papillons de Nuit joue rapidement dans la cour des grands: Calogero, Raphaël, Tété, Cali, Matmatah, Axel Bauer, Bénabar, Jean-Louis Aubert, Kyo, -M-, Yannick Noah… Autant de grands noms de la chanson française qui sont passés sur les scènes du festival en 5 ans !

L’ANECDOTE DE LA PROG’

En 2004, Calogero décale le baptême de son fils exprès pour pouvoir venir jouer au festival le samedi !

2006 – 2010 : LE DÉVELOPPEMENT ET LA PROFESSIONNALISATION

UN DÉBUT DIFFICILE

Après une cinquième édition qui fut un véritable succès, Papillons de Nuit se montre ambitieux et propose une affiche artistique à dominante internationale. IggyPop, Texas, Starsailor, Simple Minds sont autant de grands noms qui ont défilé sur les deux scènes du festival en 2006. Malheureusement, la recette ne fait pas mouche et seulement 39000 entrées sont comptabilisées (pour 50 000 spectateurs attendus). Une catastrophe économique qui aurait bien pu causer la fin du festival.

LA CRÉATION DE LA TROISIÈME SCÈNE

Face à ce premier échec, il aurait été compréhensible que Papillons de Nuit réduise la voilure. Les organisateurs ne l’entendent cependant pas de cette oreille et ​profitent de 2007 pour créer une troisième scène.​ Si on l’appelle désormais la ​«​scène découverte​»​, la scène Érébia répond alors à un besoin de densifier l’affiche et de rebondir après l’accident de 2006. Cela permet à l’association de programmer davantage d’artistes de styles musicaux différents.

LES RÉFLEXIONS AUTOUR DU DÉVELOPPEMENT DURABLE

Des premières toilettes sèches aux consommables biodégradables et compostables pour la restauration, en passant par le lancement du tri sélectif et les incitations à ramasser les gobelets en plastique sans oublier la mise en place des premières navettes gratuites,​ Papillons de Nuit est l’un des festivals pionniers en matière de développement durable.

2009 : UNE ÉDITION ANNIVERSAIRE MÉMORABLE

Le succès de 2009 laisse présager une édition anniversaire immanquable et mémorable.​Avec 35 concerts en 3 jours et 62000 festivaliers accueillis (complet 2 semaines avant l’ouverture), l’année des 10ans compte parmi l’une des plus belles éditions. ​Une armée de 1000 bénévoles n’aura pas été de trop pour répondre à cette affluence record !

LA PROG’

Un show rock à l’américaine

Attendu de pied ferme par les festivaliers (sous une pluie battante!), Gossip se positionne comme LA tête d’affiche rock de l’année! L’énergie et le charisme de la chanteuse Beth Ditto marquent à tout jamais l’histoire du festival.

La sensation qui a retourné Saint-Laurent-de-Cuves !

Un groupe de rock émigré à Berlin créé la sensation sur la scène Thécia. Complétement inconnu à l’époque, ShakaPonk retourne littéralement le public du festival qui découvre ce jour-là un groupe qui deviendra la référence de la scène rock française. Ils reviendront d’ailleurs en 2018, sur la scène principale de P2N.

Un concert pas à la hauteur

Ultra attendu par le public, le concert de Babyshambles ne fut pas à la hauteur entre caprices de stars, état second de Pete Doherty, performance écourtée (40 minutes sur les 1h30 prévues), guitariste absent sur une partie du concert… Le rockeur se rattrapera en 2012 avec son retour solo au festival. Accessible, proche de son public et offrant un concert intimiste aux festivaliers, c’est un Doherty apaisé qui se produit alors à Saint-Laurent-de-Cuves.

2011 – 2014 : DES HAUTS ET DES BAS

LA CRÉATION DU VILLAGE PARTENAIRES

En 2011, l’association R.O.C. en Baie décide de créer le Village Partenaires pour développer les ressources du festival.​ Aujourd’hui, Papillons de Nuit peut se vanter d’être le plus grand rassemblement de partenaires de Normandie, après le Stade Malherbe de Caen. Désormais, 20% du budget du festival sont ainsi financés par les 280 entreprises et 7000 invités présents chaque année au Village Partenaires.

DE NOMBREUX DÉFIS

Papillons de Nuit commence à faire face à de nombreux obstacles : concurrence accrue entre festivals, explosion des cachets artistiques, têtes d’affiche internationales devenues inaccessibles…​Ces difficultés conduisent à la lente érosion de la fréquentation, jusqu’à une édition 2013 fortement déficitaire.

2014 : L’ANNÉE DE TOUS LES RECORDS

De nombreux festivaliers parlent de 2014 comme d’une édition particulièrement marquante. Alors que le festival joue sa dernière carte après deux années difficiles, 2014 propose une affiche exceptionnelle avec un mélange de poids lourds (Stromae, David Guetta, -M- , Foals) et de groupes en plein essor (Fauve, Julien Doré, Casseurs Flowters, Cats on Trees). Le bilan est exceptionnel : un record de fréquentation avec plus de 70 000 festivaliers !

P2N, PREMIÈRE SCÈNE

En 2011, I Arkle & The Schoolyard Children est la première création originale mettant en scène des enfants de la région, en partenariat avec le Normandy et l’école primaire de Juvigny-le-Tertre.

LA PROG’

Un dancefloor géant à Saint-Laurent

Artiste français mondialement connu, David Guetta retourne littéralement la fosse de Papillons de Nuit. Avec ses jeux de lumières, sa pyrotechnies et ses vidéos, le DJ transforme la scène Vulcain en un dancefloor à ciel ouvert !

La légende du rock

Avec son nouveau projet Beady Eye, Liam Gallagher est LA rock star dans toute sa splendeur: à la fois hautain et inaccessible, son charisme fou et sa prestance envoûtent les festivaliers pendant un concert rock mémorable.

Ceux qui ont grandi avec le festival

Naâman et son DJ Fatbab sont un lien particulier avec Papillons de Nuit. Originaire de Cuves, ce dernier a donc eu l’occasion de jouer devant toute sa famille et ses amis, invitant même ses parents à le rejoindre sur scène !

2015 – 2020 : LE FESTIVAL DEVIENT UNE EXPÉRIENCE

2015, UN NOUVEAU TOURNANT

Un nouveau cycle commence à s’amorcer dans l’identité du festival après le succès de 2014: pour ses 15 ans, Papillons de Nuit se parfait d’une nouvelle création graphique dessinée par l’agence Murmure. En parallèle, Papillons de Nuit lance Pay&Play, devenant ainsi le premier festival en France à proposer un paiement dématérialisé.

LES SERVICES ET LES ANIMATIONS SE DÉVELOPPENT

Papillons de Nuit, c’est une expérience complète que le festivalier vit pendant plusieurs jours. Depuis quelques années, un accent particulier est mis sur les services et animations, à la fois sur le site du festival, mais aussi sur le camping. Après la sensation de la Tour Eiffel en 2017, Papillons de Nuit installe une Grande Roue sur le site, offrant ainsi aux festivaliers un panorama exceptionnel sur la belle campagne normande. En 2018, un espace entièrement dédié aux enfants et adolescents est inauguré. L’Espace Famille accueille désormais 1800 têtes blondes à chaque édition! L’année dernière, le plus grand toboggan gonflable d’Europe fait son apparition sur le camping.​ Cette volonté de proposer des services additionnels aux concerts prouve, une fois de plus, que Papillons de Nuit ne se repose pas sur ses lauriers, cherchant chaque année à se ré-inventer en repensant l’expérience festivalière.

LA SCÈNE ODÉZIA

Depuis toujours, Papillons de Nuit se veut soutien des groupes régionaux. En leur offrant la possibilité de se produire sur scène, P2N promet un vent de fraîcheur musical sur le festival. Installée sur la place du bourg de Saint-Laurent-de-Cuves, la scène Odézia voit défiler 6 artistes locaux à chaque édition, depuis 2017.

2019, UNE ANNÉE QUI RESTERA DANS LES MÉMOIRES !

Malgré des conditions météorologiques plus que capricieuses, l’édition 2019 et ses 75000 festivaliers prouve une fois de plus que Saint-Laurent-de-Cuves jouit d’une réputation qui va bien au-delà de ses frontières !

LES 20 ANS REPORTÉS

À l’aube des 20ans, le bilan plus que positif de ce millésime 2019 donnait ainsi la couleur: l’édition anniversaire aurait dû permettre de passer la barre symbolique du million de spectateurs accueillis depuis le début de l’aventure. Une prouesse que l’association, ses 1400 bénévoles, 26 administrateurs et 3salariés étaient impatients de fêter. La situation sanitaire mondiale en a décidé autrement et Papillons de Nuit, après un premier report envisagé pour août a dû communiquer la plus difficile décision depuis sa création: l’édition 2020 ne verra pas le jour et les 20 ans du festival se fêteront en 2021.

LA PROG’

Caprices de star

En 2015, Papillons de Nuit accueille une artiste bien connue pour être ingérable: Lauryn Hill ! Pas d’exceptions cette fois-ci puisque c’est avec 1h de retard que l’artiste a effectué son concert sous les huées du public, du jamais vu à P2N. Une piètre performance que Yannick Noah, qui jouait juste après, a réussi à faire oublier.

Le changement de date

Historiquement, Papillons de nuit s’est toujours positionné sur le week-end de la Pentecôte. Une exception a confirmé la règle: 2016 ! Indochine n’étant disponible que le vendredi 20 mai, les organisateurs ont décidé de décaler le festival d’une semaine. Une bonne décision puisque ce concert est devenu un record de fréquentation !

La belle histoire

Plusieurs artistes ont fait leur première grande scène à Saint-Laurent-de-Cuves, c’est le cas de Bigflo & Oli, Shaka Ponk ou encore Selah Sue. Cette dernière a été découverte sur Érébia en 2011. 4 ans après, l’artiste marque un retour triomphal en tant que tête d’affiche sur Vulcain. Entre temps, plusieurs albums ont contribué à la réputation internationale de la chanteuse. Émue de revenir dans le festival qui l’a lancée, Selah Sue a expliqué au public qu’elle était heureuse de revenir jouer à Papillons de Nuit.

Le chouchou de Papillons de Nuit

Si il y a bien une figure régionale qu’on n’a plus besoin de présenter, c’est bien Orelsan ! Rappeur caennais, Orelsan assume son statut de poids lourd du rap et sa réputation n’est plus à faire. Avec ses 3 passages à Saint-Laurent-de-Cuves, il a un lien particulier avec le festival. Son concert, en 2019, a fait une fois de plus, sensation !

Et pour s’immerger encore dans l’univers du festival ?

Vous pouvez encore et cela, jusqu’au 13 juin visionner le magnifique documentaire de Tom Graffin « Festival, quand mon village résiste » https://www.france.tv/documentaires/voyages/1452631-festival-quand-mon-village-resiste.html 

L’interview du réalisateur dans « Les rencontres de Sophie » est à retrouver ici:


Les opinions du lecteur

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



Piste actuelle

Titre

Artiste